mardi 20 décembre 2011

Néalanne, avant Fronin - Apprentis et potions

Voici donc la deuxième nouvelle du cycle "Néalanne, avant Fronin", après "A mage, mage et demi" qui contait l'épreuve qui fit d'elle une Edrulaine.

Elle devrait être la troisième dans l'ordre chronologique, la deuxième histoire (la première mission de Néa en tant qu'Edrulaine) n'existant pour le moment que sous forme de quelques lignes d'idées griffonnées dans un fichier.

Donc, cette nouvelle conte la première rencontre de Néalanne avec Firbon et Lordel, alors jeunes apprentis Edrulains. Ce dernier étant déjà amoureux de Ladorne, la friponne ne pourra s'empêcher de mettre son grain de sel dans cette histoire qui prend un tour qui ne lui plait pas. Ce qui lui vaudra, naturellement, quelques soucis car, comme le dit fort justement Lordel, "vouloir faire le bien d’autrui à son insu est parfois source d’ennuis".

Vous trouverez cette nouvelle au format pdf A4 (pour ceux qui désirent l'imprimer, par exemple) ici.

Le format écran (15 x 15 cm) se prête plus à une lecture "écologique".

Si quelqu'un le veut au format ePub, qu'il le demande.

Comme d'habitude, vos retours sont les bienvenus.

Bonne lecture.





samedi 19 novembre 2011

Lyon, presqu’île, place Bellecour...

Lea Silva est une amie internetto-épistolaire (mais on finira bien par se croiser) qui a le bon goût d'apprécier ce que j'écris. C'est vous dire si c'est une fille bien... ;-)

Lui demandant l'autre jour de me faire lire quelque chose de sa main, elle m'a envoyé un lien vers ce texte.

Même si on est très loin de la fantasy, je pense que cela vaut très largement la peine d'être lu, à la fois pour le témoignage et pour l'écriture.

Merci, Léa.

samedi 12 novembre 2011

Premiers retours sur Face aux Démons


Mon Bélier ami m'avait donné un premier retour positif sur Face aux démons. Mais c'est mon Bélier ami, mon premier lecteur comme dirait Dean Westley Smith au détail prêt que je le soupçonne n'avoir privilégié l'amitié à l'objectivité.

Kira Nagio, qui a écrit il y a quelques mois la première critique de la Ballade de Fronin, m'a fait la gentillesse d'accepter d'être une autre relectrice. Et son impression après lecture est plutôt enthousiaste.

 Je me permets (avec son autorisation) de vous en glisser un extrait : 

Oui, j'ai terminé, avec grand plaisir !
J'ai beaucoup aimé ce deuxième opus. 
J'ai trouvé que l'alternance des points de vues ainsi que l'abondance des dialogues donnait un petit goût "pièce de théâtre" tout à fait délectable. Marivaux au pays de la Fantasy, ça en jette.
Sur le fond, les intrigues entre les personnages prennent le pas sur les grands enjeux du monde dans lequel ils vivent, et personnellement j'apprécie beaucoup, ça change.

Bon, d'accord, c'est aussi ma copine. Mais (à mon grand regret et en tout bien tout honneur), j'ai beaucoup moins enrichi les restaurateurs parisiens avec elle que nous n'avons pu le faire avec Bélier et nous n'avons pas encore refait le monde, à plusieurs reprises et en plusieurs versions, ensemble. Bref, si Face aux Démons était de la daube, elle me le dirait. Avec des pincettes, mais elle le dirait. Du moins, je veux le croire.

C'est pour lire des trucs comme ça que je passe plein de temps devant mon PC plutôt que de lire Marc Lévy ou regarder TF1...

mardi 25 octobre 2011

La ballade de Fronin au format ePub

Mon ami Dom' m'a dit :
" Le bon format pour les livres numériques, c'est le ePub"
... et il a bougrement raison (comme trop souvent), ce cher Dom'.
Bon, soyons clairs, sauf erreur de ma part, il n'existe pas à ce jour de solution (gratuite ou presque) pour générer des ePub corrects. Si vous en avez une, je suis preneur !
En fouillant un peu sur le .Net, j'ai trouvé l'excellent Calibre qui permet de générer un ePub de façon à peu près correcte à partir d'un document word (préalablement enregistré au format RTF). Il me servira aussi pour gérer ma bibliothèque électronique car il est (aussi) très bien fait pour ça.
Rencontrant quelques soucis pour la table des matières et les sauts de chapitre, et sur les conseils de la documentation de Calibre, j'ai téléchargé Sigil qui m'a permis, avec un peu de travail, de la générer sans trop de souci.
Il existe peut-être une solution pour tout faire dans Calibre, j'avoue que je ne l'ai pas trouvée.
Au final, en éliminant les errements pour comprendre comment tout ça fonctionnait, il ne m'a fallu qu'un petit quart d'heure pour transformer mon fichier Word en ePub qui passe très bien sur ma liseuse.
Donc, le fichier a télécharger est ici. Et c'est toujours gratuit, bien sûr.
Merci de me signaler les éventuels soucis rencontrés.
Bonne lecture !

Edition du 17/10/2012 : Le livre n'est plus en téléchargement libre. Quelques explications ici.

lundi 17 octobre 2011

Face aux démons en quête de relecteurs et correcteurs

La première phase de correction est achevée.

Le bébé va donc voguer vers d'autres rivages, à savoir les yeux attentifs de mes correcteurs et relecteurs. C'est à eux de jouer, désormais.
Mon ami Bélier m'a dit un jour (ce n'est pas lui qui l'a inventé), "il n'y a pas de texte achevé, il n'y a que des textes qu'on laisse tomber au bon moment". Pour moi et pour l'instant, ce moment est arrivé.
J'apporterai des corrections et des modifications à ce livre, mais je n'y toucherai pas de façon importante. S'il a de trop gros défauts, je me servirai des remarques de mes lecteurs pour les prochains écrits.
Si vous avez envie de faire partie des premiers relecteurs, contactez-moi, nous conviendrons ensemble des modalités (format, entre autres) de transmission de la bête.

En tout cas, je suis bien content !

Et maintenant, que vais-je écrire ?

dimanche 18 septembre 2011

Jeu de rôle : Fin de la campagne des neuf baronnies


Les Folandes ne sont pas uniquement le cadre de mes écrits. Ils sont aussi ceux de mes parties de jeux de rôles (cela a même été leur usage premier, mais du jeu de rôles à l'écriture, il n'y qu'un pas que j'ai allègrement franchi).
Depuis un peu plus de deux ans, j'anime avec trois (devenus quatre entre-temps) amis précieux une campagne appelée « Sauvez les neuf baronnies ». Les neuf baronnies sont situées dans la presqu'île au sud de Borêne et nos joyeux aventuriers, alliés des Edrulains, avaient pour mission de démêler le vrai du faux dans une sombre affaire de démons et d'assassins.


Borêne, extrait de la carte des Folandes dessinée par le fort talentueux Grümph
Cette aventure fut l'occasion de faire intervenir en tant que Personnages Non-Joueurs Ladorne (adorable), Solban (haïssable), Volfeu, Firbon, Lordel, Lauranna, Néalanne... Les aventuriers ne croisèrent pas Fronin (quoique, qui sait ?) car cette aventure se déroulait avant le début de la Ballade mais firent connaissance d'une foule d'autres personnages plus ou moins sympathiques : Les Edrulaines Leda et Faëlle (RIP), la démone au coeur d’artichaut Saline, le brigand repenti Borin des Bios, les barons Angrond (Très sympathique) de Qin, Ganelon (gateux mais si gentil) de la baronnie du Vieux Chêne, Lubin de la baronnie de la Cote d'Argent (radin et infécond), Boniface de Goran (et son passé douteux), Albrecht de Lompur (et son charmant intendant des Finances Oster le bien nommé), Adaque de Qin la bigote, les démons Cortan (RIP), KKK (RIP), KRRR (RIP) et quelques autres (RIP pour l'essentiel) dont l'histoire n'a pas retenu les noms, l'abominable et corrompu juge Dolfan (RIP), le terrible alchimiste Touspatine (RIP), moultes dames charmantes et pas toujours bien intentionnées et tant d'autres...
Un très grand merci à Nyaffrou "Je ne suis pas une bouillote !" l'artiste alchimiste (ou alchimiste artiste) kitling , à Wandalark "Une robe, c'est vraiment trop pénible à porter", la barbare du nord, à Julius Alexandrius "Nous représentons la justice, ce que ne veut pas dire que nous représentons la loi" le garde légèrement porté sur la bouteille, à Eléanor "Ne touchez pas à Saline, espèce de grande brute !" la petite voleuse repentie et surtout à leurs joueurs et joueuses !
En résumé, les Baronnies sont sauvées et nous, on a bien rigolé...


samedi 10 septembre 2011

Face aux Démons : fin de l'écriture du premier jet

Hé oui, plus de deux ans après avoir griffonné les premières idées sur un carnet, 18 mois après avoir écrit la première scène, je viens de terminer le premier jet de Face aux Démons.
Premier jet ? Il faut comprendre par là que l'histoire est désormais complète, avec un début et une fin. Elle n'est pas définitive et elle est sûrement bourrée de fautes et d'inexactitudes, qu'il va me falloir traquer avec l'aide de mes premiers lecteurs (si vous voulez en être, n'hésitez pas à m'en parler).
Mais une bonne partie de ce travail a déjà été accomplie, j'ai mis à profit mes pannes d'inspiration pour relire les chapitres écrits et je crois que nous ne sommes pas très loin (je dirais moins d'un an pour ne pas être trop optimiste) de la publication. Celle-ci sera à la fois électronique et sous forme papier, je vous tiendrais au courant.
C'est un bon gros bébé, qui "pèse" 50% de mots de plus que la Ballade.
Et maintenant ? Pour ne rien vous cacher, je n'ai guère envie de me replonger dans l'écriture d'un gros pavé comme celui-là. J'ai plusieurs idées, en particulier pour le cycle "Néalanne, avant Fronin". Et d'autres, toujours dans les Folandes et peut-être même ailleurs.Et il me faudra consacrer de longues heures à ce texte.
Merci à tous ceux qui me soutiennent et m'aident.
Stay tuned !

mercredi 13 juillet 2011

Néalanne, avant Fronin - A Mage, Mage et demi.

Autant l’avouer : je suis complètement bloqué sur Face aux Démons. (Edit : ce n'est plus vrai, voir le post qui suit - enfin, qui précède -. Bref, on se comprend !)
J’en arrive à un point où ce texte me hérisse le poil et où la perspective de l’ouvrir pour y travailler me donne envie de m’enfuir en courant, moi qui ne suis guère sportif.
En bref, je n’y trouve plus aucun plaisir et c’est une raison parfaitement suffisante à mes yeux pour l’oublier… Au moins pendant quelques temps.
Je tiens néanmoins à vous rassurer : Ce livre verra le jour, car je n’ai pas passé presque quinze mois (sans compter le travail préparatoire) dessus pour l’oublier dans un coin de mon disque dur.  Mais le premier qui me parle de date se verra proposer un aller simple pour le camp d’entraînement de la Légion Verougue le plus proche.
Dans l’attente, il est hors de question d’arrêter d’écrire. Mais j’ai envie de textes courts, rapidement écrits, corrigés et publiés. Je commence donc une série de nouvelles autour du personnage de Néalanne, un cycle tout simplement appelé pour le moment « Néalanne, avant Fronin ». Des textes courts, donc, juste pour le plaisir. Vous y retrouverez ma courtisane préférée dans ses premières missions ou ses rencontres.
Vous découvrirez ses relations parfois tumultueuses avec le Grand Conseil, Ladorne, croiserez Lordel et Firbon jeunes apprentis, ses révoltes, ses échecs, ses réussites, ses failles…
Le premier texte de cette série s’appelle « À Mage, Mage et demi ».
Il est disponible en deux formats : le premier, en 15 x 15 cm, est parfaitement adapté à une lecture à l’écran. Le second (12 pages en format A4) est destiné aux allergiques à la lecture sur écran.
Grand merci à Bélier pour ses relectures attentives, chaleureuses et pertinentes.
Dans tous les cas, je vous souhaite une très bonne lecture et suis à l’écoute de vos retours.
Merci de me lire.

samedi 26 février 2011

Face aux démons, extrait n°5

Voici donc Néalanne de retour à Havredoux où elle doit bien subsister.Endossant à nouveau l'identité de Jolasne de Solfon, la pauvre veuve borênane coincée et larmoyante (mais une Jolasne de Solfon devenue pauvre comme job), elle trouve un emploi de dame de compagnie de la jeune fille d'une usurière pleine aux as.
Et de façon un peu inattendue, elle va à nouveau croiser la route des Edrulains.

dimanche 20 février 2011

Face aux démons, le début ! Extrait N°4

Presqu'un an après avoir posé les premiers mots de ce livre, je tiens enfin mon début. Je trouve assez amusant de faire parler Solban, qui joue le rôle du sale type de service, et j'ai décidé de le rendre haïssable dès les premières lignes.
Bien sûr, cela reste du premier jet (relu quelques fois quand même) et je serais heureux de savoir si cela vous inspire.
Bonne lecture !

dimanche 13 février 2011

Face aux démons, extrait n°3

Donc, voici Lordel -Maître Edrulain combattant- et Safaël -jeune magicien prometteur- qui se retrouvent (Lokar et moi savent seuls comment) à bord d'un navire marchand rahajidan. Les Rahajidans, pour ceux qui l'ignorent encore, sont un peuple de navigateurs et commerçants pacifiques, doux et sensuels, amis de presque tout le monde dans les Folandes -sauf des sangrelins, bien sûr-.
C'est Safaël qui parle.

jeudi 10 février 2011

Face aux démons, extrait n°2


Ne me demandez ce que fait Fronin sur cette galère, le tout au beau milieu d'une bataille navale entre la flotte verougue et une multitude de bateaux sangrelins.
Pour ceux qui n'ont pas lu la Ballade, Kernak est cet officier verougue qui lui a sauvé la vie, lui a servi de père entre les neuf et dix-sept ans et qui a réussi à signer un traité de paix entre Verougues et Edrulains sur la partie de Verlande dont il était gouverneur.
En bref, un type bien.

Bon, voilà l'extrait (c'est toujours du premier jet, donc perfectible) :   

mercredi 2 février 2011

Face aux démons, extrait n°1

J'ai décidé de mettre en ligne quelques extraits de Face aux Démons, mon roman en cours d'écriture.

Ce qui suit est bien sûr un premier jet et rien ne vous garantit que vous le retrouverez tel quel dans le livre. Le sombre individu qui s'exprime est Garvik, un sénateur verougue qui spécule sur la reprise des hostilités entre Edrulains et Verougues.