samedi 19 novembre 2011

Lyon, presqu’île, place Bellecour...

Lea Silva est une amie internetto-épistolaire (mais on finira bien par se croiser) qui a le bon goût d'apprécier ce que j'écris. C'est vous dire si c'est une fille bien... ;-)

Lui demandant l'autre jour de me faire lire quelque chose de sa main, elle m'a envoyé un lien vers ce texte.

Même si on est très loin de la fantasy, je pense que cela vaut très largement la peine d'être lu, à la fois pour le témoignage et pour l'écriture.

Merci, Léa.

samedi 12 novembre 2011

Premiers retours sur Face aux Démons


Mon Bélier ami m'avait donné un premier retour positif sur Face aux démons. Mais c'est mon Bélier ami, mon premier lecteur comme dirait Dean Westley Smith au détail prêt que je le soupçonne n'avoir privilégié l'amitié à l'objectivité.

Kira Nagio, qui a écrit il y a quelques mois la première critique de la Ballade de Fronin, m'a fait la gentillesse d'accepter d'être une autre relectrice. Et son impression après lecture est plutôt enthousiaste.

 Je me permets (avec son autorisation) de vous en glisser un extrait : 

Oui, j'ai terminé, avec grand plaisir !
J'ai beaucoup aimé ce deuxième opus. 
J'ai trouvé que l'alternance des points de vues ainsi que l'abondance des dialogues donnait un petit goût "pièce de théâtre" tout à fait délectable. Marivaux au pays de la Fantasy, ça en jette.
Sur le fond, les intrigues entre les personnages prennent le pas sur les grands enjeux du monde dans lequel ils vivent, et personnellement j'apprécie beaucoup, ça change.

Bon, d'accord, c'est aussi ma copine. Mais (à mon grand regret et en tout bien tout honneur), j'ai beaucoup moins enrichi les restaurateurs parisiens avec elle que nous n'avons pu le faire avec Bélier et nous n'avons pas encore refait le monde, à plusieurs reprises et en plusieurs versions, ensemble. Bref, si Face aux Démons était de la daube, elle me le dirait. Avec des pincettes, mais elle le dirait. Du moins, je veux le croire.

C'est pour lire des trucs comme ça que je passe plein de temps devant mon PC plutôt que de lire Marc Lévy ou regarder TF1...