vendredi 29 juin 2012

Castle Ravenloft


                                     
Une fois n'est pas coutume, je vais vous parler de jeu de plateau.

Donc, pour faire plaisir à mon ami Childéric Maximus, un petit billet sur Castle Ravenloft.




Résumé des épisodes précédents : ayaint été fort surpris par l'intérêt manifesté par mon fils quand j'ai ressorti mon vieux Dungeon Quest (voir une sympathique vidéo de présentation ici), je me suis en quête d'un bon jeu de Dungeon Crawling (Exploration de donjon pour les francophiles acharnés) à lui offrir. Mon choix s'est porté sur Castle Ravenloft, édité par Wizards of the Coast (Ne croyez pas Tric-Trac quand il dit que le jeu n'est disponible qu'en occasion, on le trouve facilement à l'état neuf sur le net).

Je ne vais pas décrire le jeu, d'autres le font mieux que moi ailleurs. Je préfère donner quelques impressions, ainsi que quelques liens les plus utiles.


Donc, premières impressions après quelques jours et quelques parties :

1) C'est une grosse boite bien lourde et on en a vraiment pour son argent, même si le jeu est assez cher (dans les 68 avec les frais de port) : les figurines -en plastique- sont chouettes, même si elles ne sont pas pré-peintes, il y a en a quand même une quarantaine dont des très grosses (la dracoliche et le golem de chair sont sympa). J'ai lu quelque part qu'elles font partie de la gamme D&D mini et qu'elles sont en 28 mn.

2) Il y a absolument tout pour jouer, les compteurs de point de vie, les jetons pour les objets, tout : a aucun moment, vous ne serez contraint de prendre un papier et des crayons et ça aide beaucoup pour la fluidité du jeu. Tout ce beau matos peut resservir autrement (et je crois que je ne vais pas me gêner pour le faire) et donne un côté très confortable au jeu et très pratique.

3) Les tuiles permettant de construire le donjon sont assez variées. Certaines critiques les trouvent assez pauvres en matière d'illustration, moi, ça suffit très largement à mon bonheur. Comme il est rare qu'on les utilise toutes dans une aventure et qu'on utilise rarement toutes les tuiles dans les parties, les donjons sont vraiment différents à chaque fois.

4) Je déplore comme pas mal de gens le fait que les cartes ne soient pas illustrées mais ça ne nuit pas au jeu.

5) Le système est très bien pensé : si on n'avance pas dans l'exploration du donjon, on s'en prend plein la tête. Les tactiques des monstres sont très différentes de l'un à l'autre et contraint à réfléchir un minimum pour trouver les tactiques à exploiter. Certains monstres peuvent vous rendre fou (la sorcière qui vous téléporte à tout bout de champ) et la tension dans la partie est clairement là : à aucun moment, on ne peut souffler !

6) Le jeu est en anglais. On trouve les règles traduites sans souci mais il faut quand même comprendre les tactiques des monstres. Mais il reste très accessible même pour des gens comme moi dont le niveau d'anglais est vraiment mauvais... (Bon, j'ai un peu l'habitude du vocabulaire utilisé ;-) )

7) Le jeu est très rapide. Sous réserve d'avoir classé correctement les différents pions, une partie se prépare en une dizaine de minutes et se joue en une heure, souvent moins. Point positif pour arracher les ados à leurs de MMORPG.

8) Quelques liens en français :
En résumé, et pour le moment, je suis ravi de mon acquisition et redoute la venue de la réflexion qui viendra probablement de mon fils : 
"Mais c'est pour toi que tu l'as acheté, ce jeu :"