samedi 19 octobre 2013

Gaia, planète du prince perdu, d'Eric Nieudan

J'aime le genre de la SFFF.
Je l'aimerais encore plus si je trouvais plus souvent des livres plaisants à lire et un peu moins de merdes infâmes qui n'ont pour seul mérite que de me faire paraître les trajets en bus ou train un peu moins longs.

Aussi, quand un camarade de forum m'a parlé du livre d'Eric (que j'ai le plaisir de connaître quelque peu pour avoir le plaisir de jouer avec lui sur des parties de jeu de rôle virtuels), Gaia, planète du prince perdu, j'ai été voir.

Premièrement, le livre (en ePub et Pdf) est gratuit
Deuxièmement, la couverture est faite par monsieur Grumph en personne.
Troisièmement, le livre est bon. Très bon, même.

Le livre se veut un hommage au genre pulp et réussit à mêler dans une même histoire de la sword and sorcery, du space-opéra et un détective face à des triades dans le Hong-Kong des années 30.

Précipitez-vous. Sans attendre. Demain, il ne sera peut-être plus là.

Merci, Eric !

Edit° du 1/6/14 : MAJ du lien vers le roman

lundi 9 septembre 2013

Fate et Zut !

A la suite d'un article sur le blog du merveilleux Olivier Rousselin, je me suis intéressé à FATE, le système publié par Evit Hat Productions.

Le pied.

Le super pied.

L'extase rolistique, le nirvana, le système ultime.

Bref, je suis plus qu'enthousiaste et pour reprendre un jeu de mot de Kobayashi, me sens pousser des ailes de proFATE.

Avec un sérieux coup de main du Dr Dandy, j'ai écrit rapidement un petit hack nommé Bistouilles en Folandes et des règles de magie.

Je pense ne pas mettre en ligne le premier document, car c'est en fait à 95% une compilation de trucs chopés à droite et à gauche. Pour le second, on verra après les premiers tests.

Mais soyez sûr que je vais vous parler de FATE dans les mois et années à venir, à commencer lors de la convention de Provins les 16 et 17 novembre où je compte bien me rendre.

Dans un tout autre ordre d'idées et pour justifier le titre de ce billet, je suis rendu compte que les liens portant sur la plupart des documents de ce blog sont brisés. Je vais m'atteler à les rétablir, mais ça prendra peut-être un moment.

N'hésitez pas à me faire part des liens brisés si vous en rencontrez en indiquant le billet où vous rencontrez des soucis. Ce serait très utile. Merci.


vendredi 19 juillet 2013

Face aux esclavagistes, compte-rendu de partie.

Haeldra Faêr, la kitling jouée par Olivier, a décidé de se rendre sur Forlame où elle a eu vent d’odieux trafics d’esclaves, essentiellement des enfants et des femmes kitlings. Il est temps d’y mettre fin et elle pense pouvoir jouer un rôle dans cela.

Elle débarque à la Sardinette, un petit port de pêche calme. Alors qu’elle profite du beau temps pour se promener sur le sentier côtier, elle aperçoit un bateau libreterran, un trimaran qui file sur l’océan en longeant la côte. « Vent de Magie », pense-t-elle...

Soudain, le bateau se dresse verticalement à plusieurs mètres de l’eau et retombe lourdement en un craquement sourd. La vergue se rompt et, en tombant, assomme Rostene, l’Edrulain homme-loup. Un des enfants kitlings arrachés aux trafiquants d'esclaves lors de la session précédente tome à l’eau. Sans hésiter une seconde, et faisant fi de sa peur malade de l’élément marin, Garphilde plonge à sa rescousse et le sauve de la noyade.

Le bateau vient s’échouer sur la plage et Haeldra les rejoint pour les aider. Elle reconnait avec plaisir son vieux complice Garphilde, rencontré quelques années auparavant et avec lequel elle s’est livrée à quelques trafics dans les Milîles (« De l’herbe à chat », suggère Mathieu qui gagne un point d’héroïsme pour ce bon mot).

Alors qu’ils se remettent de leurs émotions, un énorme oiseau jaillit par-dessus la forêt et s’empare d’un des petits kitlings qui se sont éloignés pour jouer et l’emporte au-dessus de la mer. Daär, le fidèle faucon, le suit à la trace et reviendra apprendre aux aventuriers qu’il a déposé le gamin sur une tour dans un hameau sise sur une île située au nord-est



Nos aventuriers apprennent rapidement qu’il s’agit de l’ile de Brahet et qu’elle serait le refuge du terrible capitaine Alceste de Voalan, le patron du « Pou des mers » qui a son actif maintes exactions : trafic d’esclaves, piraterie avec massacre d’innocents, meurtres divers. Certains prétendent même qu’il mettrait de l’eau dans son vin ! Que d’horreurs !

Faisant preuve de conviction et à l’aide d’un bijou de valeur donné par Lauranna, ils trouvent un bateau et embarquent Faldelle, qui (entre autres talents) est maîtresse des vents. Ils débarquent à la nuit tombée et se dirigent discrètement vers la ferme où le petit kitling a été a été déposé par l’oiseau. Ils entrent rapidement en contact avec des esclaves retenus prisonniers, qui leur apprennent que la ferme est habitée par Azoreth, un vil sorcier, sa maîtresse et six brutes mais aussi que l’équipage du Pou des mers réside dans une grande maison à quelques dizaines de mètres.

« Cela fait beaucoup d’adversaires », se disent les deux kitlings. »Il va falloir ruser »

Un plan est rapidement élaboré. Faldelle se place en embuscade entre la ferme et le dortoir des malandrins et met en place un tonneau rempli d’une poudre étrange mise en point par le thaumaturmagénieur Tronel et laissé à ses compagnons. Haeldra et Garphilde pénètrent dans la tour par le grenier en ayant escaladé le mur. Ils entreprennent de descendre et, au second étage, découvrent le petit kitling enfermé dans une cage et laissé à la garde d’une démone aux appâts... fort aguichants. La démone leur propose de les laisser libérer l’enfant s’ils la libèrent : sa cheville est en effet enchaînée et elle n’a qu’une liberté de mouvement toute relative. La clé de la chaîne est au cou du sorcier Azoreth.

Le sorcier sera promptement mis hors de combat (belle utilisation de points d’héroïsme) de même que sa maîtresse. Les PJ libèrent l’enfant et la démone. Cette dernière veut remercier Garphilde en lui prodiguant son affection tout en le poussant vers le pentacle tracé sur le sol de la salle. Le kitling ne s’y laisse pas prendre et la démone, vexée, après avoir brisé la fenêtre et s’être emparée du sorcier bâillonné et ficelé comme un saucisson, hurle "A l'aide !" puis disparait en bondissant sur le pentacle dans un tourbillon de flammes méphitiques.

Son cri semble avoir réveillé tout le hameau. Haeldra file vers le bateau avec l’enfant et Garphilde retourne délivrer les esclaves. Les trois malandrins qu’il croisera ne le retiendront à peine quelques instants (c’est bien les points d’héroïsme, hein Mathieu ?) mais l’équipage du Pou des mers, une quinzaine de robustes marins bien armés arrive ! Qu’importe ! Le tonneau explose, quelques pirates (ou morceaux de pirates) volent dans les cieux et tous nos joyeux compères embarquent.

Alors que Faldelle conjure le vent pour faire avancer le bateau, Alceste de Voalan surgit, fou de rage. Il pointe un tube de métal (un pistolet, ça commence à se répandre dans les Folandes) vers eux et Haeldra est frôlée par un projectile qui l’assomme presque (utilisation du stock de points d’armure).

L’infâme pirate hurle alors « Je vous retrouverai ! Je vous retrouverai et ma vengeance sera terrible ! » (Air connu)

Grâce aux talents de Faldelle, nos aventuriers rejoignent leurs compagnons. Là, la guérisseuse Lauranna (une libreterranne dont les talents pour le soin n'ont d’égaux que sa beauté et son charme) soigne l’enfant blessé et fait le nécessaire pour qu’il oublie tout de sa confrontation avec le sorcier et la démone. Puis, fatiguée, elle s’en va rejoindre Garphilde et l’entraîne sous la tente. Là, elle se livre à son activité favorite avec lui, activité que seule la crainte de la censure nous interdit de décrire de façon plus explicite.

Faldelle explique à Haeldra avec un sourire en coin « Nous autres, magiciens, avons différents moyens de reconstituer nos forces. Vous avez deviné quel est celui qui recueille les faveurs de Lauranna. Quand nous retrouverons notre ami Harek (6e du nom), ayez la gentillesse de ne pas lui en parler. Il est l’amant de Lauranna et a du couple une vision très étroite, si vous voyez ce que je veux dire »

Il reste quand même quelques mystères à résoudre :

1) Quelle est l’origine de « l’accident » du  bateau edrulain ?
2) Que trame l’infâme Alceste de Voalan ? Certes, son équipage est décimé, mais pas anéanti !
3) Comment est-il possible que La Sardinette soit un port si calme et paisible, à une demi-journée de mer d’une île servant de refuge à un pirate et à peine plus de Port-Safran, un comptoir de pirates et de malandrins ?
4) Quelles sont ces ruines mystérieuses entrevues sur la carte de la région à l’auberge du Merlu Joyeux ? (Il est permis de s'enthousiasmer sur les talents du cartographe)
5) Nul doute que l’infâme sorcier Azoreth va revenir... et il ne sera pas content !

samedi 13 juillet 2013

Guide des Folandes 5 - Verrou

Parrallèlement à mon guide des Folandes, je veux continuer à rédiger des documents présentant des développements assez complets sur une île ou un peuple.

Cela fait assez longtemps que je vous le promets, alors après Libreterre, Borêne, les Elfes et les Dragons,  voici Verrou, la terre où l'argent est roi.

Bonne lecture !


jeudi 11 juillet 2013

Guide des Folandes - WIP - Juillet 2013

Quelques menus ajouts ce mois-ci. A ce rythme, ce guide sera terminé par mes petits-enfants, sous réserve qu'ils prennent la relève...

Au menu :
  • Une introduction à Forlame
  • Une introduction à Larrone
  • Description de la Sardinette, un port paisible sur Forlame.
... et ce sera tout pour cette fois.

C'est toujours au même endroit : au format RTF (pour ceux qui voudraient le modifier ou en retirer des bouts) ou pdf (pour ne pas perdre la mise en page et simplifier la lecture).


mercredi 12 juin 2013

Guide des Folandes - WIP - Juin 2013

Pas grand chose à vous mettre sous la dent, chers amis, et vous m'en voyez désolé et un peu honteux.

Je n'ai même pas l'excuse de ne pas avoir de temps. Je suis actuellement en recherche d'emploi (ou de mission ou de n'importe quoi d'autre qui me permettrait de mettre des épinards dans nos assiettes, avant même de penser au beurre), ça ne m'occupe pas à plein temps mais je n'ai guère l'esprit à me consacrer à mes Folandes.

Donc, au menu :

  • Un texte d'introduction à Mina-Roka. Merci à Bastien "acritarche" Wauthoz pour son aide
  • Les langues dans les Folandes.
  • Une foule de petits changements et corrections.
Si vous avez envie que je développe quelque chose de précis, faites m'en part, ça devrait me motiver.



C'est toujours au même endroit : au format RTF (pour ceux qui voudraient le modifier ou en retirer des bouts) ou pdf (pour ne pas perdre la mise en page et simplifier la lecture).

dimanche 9 juin 2013

L'écriture ou l'ambition

Lors du dernier Terminus-Ludi, j'avais échangé avec Thomas Munier (l'auteur de Millevaux et d'autres choses) sur la création littéraire.
Il m'avait proposé (ou lui avais-je proposé ? J'avoue que je ne sais plus...) d'écrire un billet pour son blog "Outsider".

Voilà la chose réalisée. Ca s'appelle "l'écriture ou l'ambition" (le titre est de Thomas) et c'est, à mon thès humble avis, fort intéressant ;-)

Tout est là...

vendredi 10 mai 2013

C'est reparti !

Bon, je me suis replongé dans mon cycle "Néalanne, avant Fronin" qui devrait raconter quelques aventures de mon espionne et courtisane favorite avant sa rencontre avec un certain gentilhomme qui bouleversera son existence.

Je vous livre une première liste de que devrait contenir ce recueil. Rien ne dit qu'elle ne s'étoffera pas !

  1. A Mage, Mage et demi : Où Néalanne passe l’épreuve qui lui permettra d’obtenir son manteau edrulain. Déjà écrite et disponible sur le blog (même si la version qui sera présente dans le recueil sera sans doute légèrement différente)
  2. L’ambassadrice : La première mission de la friponne en Donlor. Les idées sont là, reste à écrire.
  3. Apprentis et potions : Où Néalanne fait la connaissance de Firbon et Lordel, jeune apprentis et où elle apprend qu’il n’est pas bon de se mêler des affaires de cœur d’une grande maîtresse magicienne… Déjà écrite et disponible sur le blog (même si la version qui sera présente dans le recueil sera sans doute légèrement différente)
  4. (Titre à trouver) : La première mission de Néa sur Borêne, où elle fera connaissance de Loran, futur Haut Dignitaire des Servants de l’Unique. Quelques idées sont présentes, reste à trouver une chute intéressante.
  5. La gifle : Deuxième mission sur Borêne, qui verra Néalanne échapper de peu au bûcher. Un premier jet a été écrit mais reste à revoir (Je peine sur les scènes dures…)
  6. (Titre à trouver) : La première rencontre entre Néalanne et le seigneur de guerre Kirondo. La trame est bien présente, la chute trouvée.
  7. Les menteuses : Retour sur Borêne. Nouvelle en cours d’écriture.
  8. (Titre à trouver) : Celle-là, je ne sais pas trop quoi mettre dedans, si ce ne sont les dernières lignes : Néa et Lordel voient venir vers un jeune Borênan porteur d’une lettre… (Si vous avez des idées, n'hésitez pas).


samedi 23 mars 2013

Fronin, 3eme édition

J'arrive au bout de mon stock de "La ballade de Fronin".
Plutôt que de repasser commande à TheBookEdition, j'ai décidé de faire un tirage un peu plus conséquent auprès d'un imprimeur plus traditionnel. De revoir la couverture avec l'aide d'un graphiste, comme pour Face aux Démons. D'en profiter pour faire une nouvelle correction orthographique et typographique, de supprimer quelques répétitions abusives, tout en résistant à l'envie de trop revoir ce livre. D'adopter un format A5 et, bien sûr, de le publier sous le label Libreterre.
Cela coïncide avec une fin de mission et donc du temps libre en perspective, car je trouve la prospection trop déprimante pour y passer toutes mes journées.
J'ai déjà effectué une première passe de correction avec Antidote de 4 chapitres sur 12. Suivront une deuxième passe, une relecture manuelle, une troisième passe avant une dernière relecture par ma tendre et douce, dont l'oeil est redoutable quand elle s'y met (Merci, Isa).
Un peu de travail, donc, mais un travail plaisant. Même si je préfère Face aux démons, j'ai une grande tendresse pour "La ballade..." qui marque mon retour à l'écriture et m'a permis plein de belles rencontres.

mercredi 6 mars 2013

Guide des Folandes - WIP - Mars 2013

Bon, en lançant le guide des Folandes, je m'étais promis (à moi-même) de mettre une version mise à jour (avec des ajouts, of course) chaque mois.

C'est raté pour février.

Mais voilà quand même une livraison. Au menu,
  • Fiche complète (avec intro) sur les Nains de Krig
  • Fiche complète (avec intro) sur les Communautés Verougues Libres
  • Texte sur les Edrulains, sans doute à compléter, mais ça avance
  • Proposition de campagne, avec des EB et des ECM dedans.
Et, bien sûr, de multiples corrections et petits ajouts divers qu'il serait trop long de citer.

C'est toujours au même endroit : au format RTF (pour ceux qui voudraient le modifier ou en retirer des bouts) ou pdf (pour ne pas perdre la mise en page et simplifier la lecture).

Have fun ;-)




samedi 26 janvier 2013

Guide des Folandes - WIP janvier 2013

Il est temps de rassembler tout ce qui est présent dans le présent blog et ailleurs dans un document imprimable, lisible sur tablette (c'est mieux), avec des liens à jour.

Voici la première version du Guide des Folandes, au format RTF (pour ceux qui voudraient le modifier ou en retirer des bouts) ou pdf (pour ne pas perdre la mise en page et simplifier la lecture).

Oh, bien sûr, il reste pas mal de boulot. Mais c'est parti. L'essentiel est fait, la trame est là.

Vos suggestions sont les bienvenues, of course, et rien ne me ferait plus plaisir que d'ajouter votre nom à la liste des auteurs et des remerciements.

Allez, une promesse (qui n'est pas un engagement) : je m'efforcerai de venir publier au moins une fois par mois les mises à jours faites sur ce document. Sachez qu'au fur et à mesure de son évolution, il est mis à votre disposition à l'aide de Dropbox, sans forcément que je publie un billet sur le sujet.

J'insiste sur le fait qu'il s'agit de travail en cours et qu'il n'est pas exclu (c'est même très probable) d'y trouver  des parties en cours de rédaction, des fautes, des phrases inachevées... Je compte sur votre indulgence !

Bonne lecture.

Note du 30/06/2017 : liens rétablis