lundi 1 juin 2015

Pourquoi il faut acheter (et surtout jouer à) FU

A l'heure où j'écris ces lignes, le premier palier de la souscription pour FU, le système qui sous-tend Fripon(ne)s RPG, est atteint.



On aura donc bientôt le livre en français entre les mains, joliment mis en page et illustré.

Et c'est une très bonne nouvelle :
  • Parce que FU est un excellent système. Le pratiquant assidûment (plusieurs dizaines de sessions) depuis un peu plus d'un an, je le trouve efficace, élégant et pratique. Il s'oublie totalement en cours de partie, permet de créer rapidement des personnages qui ont de la gueule et évite de passer des heures à lancer des dés sur des situations qui n'en valent pas la peine. Votre bretteur quasi-invicible est attaqué par deux douzaines de malandrins dans une rue sombre ? Avec FU, vous pouvez résoudre cette situation en UN jet de dés. Ou voir les affreux tomber comme des mouches un par un si vous préférez.
  • Il est customisable. Cedric Ferrand a fait quelque chose de très intéressant et original avec Wastburg. Fripon(ne)s en est une autre preuve (et zut pour la modestie) et il y en a d'autres. Et je parie qu'il y en aura d'autres !
  • Parce que Nathan Russel, l'auteur, a eu le bon goût de mettre son jeu sous licence Creative Commons et que Michel Chevalier a bien l'intention d'écouter les fans du jeu pour l'améliorer.
  • Parce que Stellamaris est une petite maison d'édition qui bosse bien, qui avance prudemment et que lui donner un coup de pouce ne peut être qu'une bonne idée.
  • Parce que l'illustratice, Jahyra, est douée et que ce sera un beau livre, plus beau s'il à beaucoup d'illustrations et plus beau encore s'il est en couleurs !
  • Parce que si FU séduit, je ne doute pas que Fripon(ne)s RPG enchantera !